criminolo-J

Site des étudiants de l'école de criminologie de l'ULB
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'après "tuerie de Liège"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurelien
Admin


Masculin Nombre de messages : 179
Age : 33
Date d'inscription : 13/10/2010

MessageSujet: L'après "tuerie de Liège" Lun 19 Déc - 3:47

Les amateurs d'armes ne veulent pas de la proposition Turtelboom

Mis en ligne le 18/12/2011
La Défense Active des Amateurs d'Armes dénonce les intentions d'Annemie Turtelboom quant à la nouvelle législation sur les armes.

L'association "Défense Active des Amateurs d'Armes" a vivement déploré dimanche la proposition des autorités de modifier la loi sur l'usage des armes et d'interdire le recours à des armes semi automatiques déclassées. Cette piste a été envisagée par la ministre de la Justice Annemie Turtelboom, au cours des débats télévisés consacrés au drame de Liège.

En agissant ainsi, on rendrait les détenteurs d'armes légales co-responsable de ce drame, a estimé le président de cette association, Daniel Beets. La Défense Active des Amateurs d'Armes a jugé qu'une telle mesure serait vide de sens parce qu'elle ne serait applicable qu'aux armes détenues en toute légalité par d'honnêtes citoyens et constamment contrôlées.

Le milieu criminel recourt à ses propres réseaux illégaux d'approvisionnement, a-t-elle souligné.

Pour l'association, la mesure proposée n'est donc qu'une illusion à l'égard de la population et ne produit aucun effet positif sur la sécurité publique. La DAAA a enfin souligné que depuis la nouvelle loi renforcée sur la détention d'armes, on n'avait encore constaté aucune baisse de la criminalité armée.

La Libre
Revenir en haut Aller en bas
Aurelien
Admin


Masculin Nombre de messages : 179
Age : 33
Date d'inscription : 13/10/2010

MessageSujet: Re: L'après "tuerie de Liège" Lun 19 Déc - 3:51

Un plan d'action sur le commerce des armes d'ici fin janvier ?

belga

Mis en ligne le 18/12/2011
"Il est actuellement beaucoup trop facile d'acheter des armes"

Les ministres de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH), et de la Justice Annemie Turtelboom (Open Vld) veulent un plan d'action contre le commerce illégal des armes d'ici la fin du mois de janvier, pour améliorer le suivi des détenus remis en liberté conditionnelle et l'information entre la justice, les prisons et la police. Tel est le message qu'elles ont tenu à faire passer au cours des différentes émissions télévisées dominicales consacrées aux suites de l'attentat de Liège, et en particulier au cours de l'émission "De Zevende dag" (Een). En ce qui concerne le commerce des armes, la nouvelle ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, a souligné qu'elle entendait réexaminer la liste des armes en vente libre, et éventuellement la supprimer.

"Il est actuellement beaucoup trop facile d'acheter des armes", a-t-elle notamment dit sur le plateau de Mise au Point (RTBF). La ministre a ainsi affirmé à titre d'exemple qu'il était actuellement possible de se rendre dans un centre de tir avec une kalashnikov semi-automatique. Il apparaît aussi que pour certaines armes de guerre désactivées, il soit toujours possible de trouver es munitions, a-t-elle regretté.

Joëlle Milquet a jugé que les refus de permis de port d'armes devraient également être portés à la connaissance des parquet, ce qui n'est pas le cas actuellement. Douze ans après la réforme des police qui visait à améliorer la circulation de l'information, il faut procéder à celle de la Justice dans le même but, a dit Annemie Turtelboom sur le plateau de Mise au Point.

La Libre
Revenir en haut Aller en bas
Aurelien
Admin


Masculin Nombre de messages : 179
Age : 33
Date d'inscription : 13/10/2010

MessageSujet: Re: L'après "tuerie de Liège" Lun 19 Déc - 3:54

Justice: "Le sud du pays est trop laxiste"

Redaction en ligne (avec Belga)

Mis en ligne le 18/12/2011
VIDEO "Il faut un renforcement des mesures de contrôle et notamment au niveau de la police"
Les invités de Mise au point (RTBF) ce matin, sont revenus sur les évènements de Liège, une question à la bouche: Comment cela a pu se produire ?

Mardi 13 décembre n'a pas été une journée comme les autres dans la Cité Ardente. Nordine Amrani, en liberté conditionnelle, a ouvert le feu sur les passants de la place Saint Lambert. Résultats: six morts, dont le tueur, et une centaine de blessés. La tuerie de Liège a bouleversé et choqué la Belgique entière. Aujourd'hui, les questions ont pris le pas sur l'émotion.

Interrogé sur la personnalité de Nordine Amrani, Isy Pelc, psychiatre, analyse: "Ici, on a un sociopathe, c'est quelqu'un qui se construit une personnalité depuis l'enfance. Si tout le monde s'était parlé, on aurait pu le voir venir. On ne se contente pas de lire les conclusions du psychiatre, il faut comprendre ce qui se passe chez chaque personne. Les sociopathes manipulent tout le monde." Connu de la justice, Nordine Amrani avait été condamné en 2008 à 52 mois de prison ferme pour association de malfaiteurs. Relâché en 2010, rien n'a laissé deviner ses intentions.

Le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé a expliqué sur le plateau de la RTBF que le tueur "a été libéré conformément aux procédures comme bien d'autres. Il avait cinq ans à purger, il en a fait trois. Le tribunal a été saisi par la prison d'Andenne, car il remplissait les conditions pour sa libération". L'affaire a soulevé de nombreuses questions quant aux conditions de libération des récidivistes et la détention illégale d'armes.

Au cours des débats télévisés du jour, le procureur général de Liège Cédric Visart de Bocarmé et le bourgmestre de Liège Willy Demeyer ont insisté sur la nécessité, de ne pas prendre de mesures précipitées, car on en était encore toujours dans la phase de l'émotion. "J'ai le sentiment que la société évolue. Nous avons pour l'instant des tueurs de masse, c'est un phénomène qu'on apprend à gérer. Il faut s'adapter à cela et prendre le temps de sortir de bonnes législations", a affirmé Willy Demeyer, le bourgmestre de Liège, sur le plateau de la RTBF.

Sur le plateau de Mise au point, les parents de deux des victimes ont participé au débat faisant part de leurs incompréhensions face à un monde juridique qui les dépassent et n'a pas su protéger leurs enfants.

La question que tout le monde se pose: la tuerie aurait-elle pu être évitée ?

La police était impuissante... "Nous travaillons sur des symptomes, nous n'avons pas la possibilité de faire des perquisitions une fois par semaine et même chez une personne en liberté conditionnelle. On ne peut pas discerner les intentions mauvaises des gens" se défend Christian Beaupère, chef de corps de la zone de police de Liège.

Karine Gérard, la présidente de la Cour d'Assises de Bruxelles, assure qu'"il faut un renforcement des mesures de contrôle et notamment au niveau de la police. Il faudrait permettre des visites au domicile des récidivistes et cela à l'imprévu. Il faut également une intensification des échanges entre la police locale, le parquet, les maisons de justice, et le tribunal d'application des peines".

"En Flandre, Nordine Amrani n'aurait pas été libéré" affirme Jef Vermassen, avocat et auteur de "Les meurtriers et leurs mobiles". Selon lui, le sud du pays apparaîtrait comme trop laxiste aux yeux des Flamands.

La directrice générale des maisons de justice n'est pas du même avis: "L'objectif global du conditionnelle c'est justement la non récidive" se justifie Annie Devos. "Se pose la question de la réinsertion. Il faut que la personne puisse sortir dans de bonnes conditions. Dans le cas de la tuerie de Liège, nous sommes vraiment dans l'impensable et c'est un cas individuel pour lequel on ne doit pas remettre en question la lecture de la libération conditionnelle", poursuit-elle. Cédric Visart de Bocarmé prône quant à lui plus de surveillance dans les maisons de justice appelant à ne pas faire de la "justice virtuelle".

Le Libre

Intéressant le point de vue de Karine Gérard. Et très certainement sujet à des débats passionnés.
Quelqu'un sait-il si la législation l'autorise dans d'autres pays ?
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle VdS
membre en or
membre en or


Féminin Nombre de messages : 77
Age : 31
Localisation : Somewhere in England...
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: L'après "tuerie de Liège" Lun 19 Déc - 20:42

Aurelien a écrit:
Les ministres de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH), et de la Justice Annemie Turtelboom (Open Vld) veulent un plan d'action contre le commerce illégal des armes d'ici la fin du mois de janvier, pour améliorer le suivi des détenus remis en liberté conditionnelle et l'information entre la justice, les prisons et la police.

Excusez-moi mais... est-ce que l'auteur a vraiment réfléchi à ce qu'il écrivait? Suspect Est-ce que vous vous demandez aussi où est le lien entre "la lutte contre le commerce illégal des armes" et "l'amélioration du suivi des détenus en liberté conditionnelle" ou "l'amélioration de l'information entre la justice, les prisons et la police"? Surtout sachant que deux des trois sujets ne sont pas abordés dans l'article? Parce que j'avoue qu'ils m'ont perdue, sur ce coup-là.

Comptez sur les médias pour vous informer...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'après "tuerie de Liège" Aujourd'hui à 20:22

Revenir en haut Aller en bas
 

L'après "tuerie de Liège"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tuerie à Liège: les chauffeurs TEC se sont comportés en héros
» Boire de l'eau glacée juste après le lever...
» Chine : un groupe de témoins pris de vertiges après avoir observé et photographié un ovni.
» Otite purulente après pose de drains
» Gaufres de Liège (vgl)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
criminolo-J :: RUBRIQUES :: lectures, ciné, télé, dvd's, cd's ayant rapport à la crimino.-