criminolo-J

Site des étudiants de l'école de criminologie de l'ULB
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pyschopathologie et délinquance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Pyschopathologie et délinquance Mar 19 Fév - 22:49

Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
Auré
membre en diamant
membre en diamant


Féminin Nombre de messages : 152
Age : 33
Localisation : quelque part
Emploi : Rêver à mon diplôme
Loisirs : Pas l'temps chui en retard en retard.....
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 20 Fév - 2:05

Merci Beaucoup Stef Very Happy

......et pour avoir essayé pour théo crim Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
florence
membre en diamant
membre en diamant
avatar

Féminin Nombre de messages : 174
Age : 36
Localisation : oui
Emploi : oui
Loisirs : non
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 20 Fév - 11:42

:piaf: merciiiii :piaf:
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 20 Fév - 13:01

Merci pour votre dévouement.
Bien à vous,
C.A.


Dernière édition par christopheadam le Mer 20 Fév - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 356
Age : 34
Localisation : Bruxelles/1030
Emploi : Je suis une obsédée compulsive
Loisirs : Boire, vomir, piquer , râler [censored] ...
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 20 Fév - 15:34

flower Merci Stef cheers

c'est intéressant king
mais je vais jamais voir le drame de Gina Sad suis caché
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 20 Fév - 15:39

Le drame de Gina/Ginette pourrait être accessible à celles ou ceux qui n'auraient pu assister au cours, je dispose d'une copie DVD : on peut prévoir des copies. Si vous connaissez quelqu'un qui peut techniquement le faire, je peux lui prêter ma copie.

Bien à vous,

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Info importante Ven 22 Fév - 14:32

Chers étudiants,


En raison de la surcharge objective de travail à laquelle vous devez faire face, et sensible à la motivation que vous continuez malgré tout à témoigner, j'ai décidé de ne pas proposer de lectures complémentaires pour le cours de psychopathologie et délinquance (le cours sera également centré sur l'essentiel). Mon évaluation ne visera donc pas à mesurer le critère d'approfondissement comme j'ai coutume de le faire. De même, pour celles et ceux qui devront représenter le cours de Théories criminologiques cliniques en seconde session, ce critère ne sera plus évalué.

Je communiquerai également cette information au cours.

Bien à vous,

Christophe Adam
Revenir en haut Aller en bas
Valentine
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Localisation : Uccle
Emploi : INCC
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Ven 22 Fév - 14:38

Cher Monsieur,

Mille mercis pour cette délicate attention Smile

Je pense pouvoir vous adresser ce message au noms de tous les étudiants de Ma 1.
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Ven 22 Fév - 14:59

Comme quoi la liste des travaux transmises à Mary n'était pas exhaustive. affraid
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Ven 22 Fév - 15:02

Si elle l'était car les lectures que je pouvais proposer ne concernent pas les travaux pratiques!

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
juju
membre en coton
membre en coton
avatar

Féminin Nombre de messages : 4
Age : 32
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Dim 24 Fév - 1:26

c'est aussi un soulagement pour les 2°licence qui suivent ce cours pcq entre les cours, le stage et les tp c'est pas easy non plus!

allez courage à tous!!!! Et merci pour ce geste!
Revenir en haut Aller en bas
Valentine
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Localisation : Uccle
Emploi : INCC
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Lun 25 Fév - 22:51

Les slides de M. Adam sont à la coopérative depuis aujourd'hui...

Désolée je n'ai pas pu faire plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Lun 25 Fév - 23:40

Merci Valentine!
Pas d'urgence, je donnerai les diapositives en fonction de mon avancement dans la matière (tout le cours sera disponible bien avant le blocus). J'espère que nous pourrons visionner le témoignage de Ginette/Gina la semaine prochaine. Dès que le visonnage du documentaire et le débat seront terminés et après les avoir situés en rapport à la théorie, nous accueillerons Madame Stéphanie De Maere, psychologue clinicienne et coordinatrice du Centre d'Appui Bruxellois (traitement et guidance des délinquants sexuels), elle est aussi experte psychopathologue auprès des tribunaux : elle nous parlera d'un cas qu'elle a rencontré dans le cadre d'une expertise. L'objectif est ici de lier cliniquement théorie et pratique. L'exposé de Madame De Maere ne sera pas matière d'examen mais il est intéressant de voir comment elle aborde les problématiques (l'esprit qui la guide) dans son domaine car vous aurez aussi un cas à discuter lors de l'examen.

Bien à vous,

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Localisation : Uccle
Emploi : INCC
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mar 26 Fév - 0:06

merci Monsieur,
Petite question au passage: est-ce que notre ligne de vie que l'on doit réaliser pour demain sera rendue publique???? Rolling Eyes Wink

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mar 26 Fév - 1:21

Non, vous pouvez être rassurée. Je voulais simplement vous mettre dans la difficulté de l'exercice puisque c'est ce qu'on demande à l'autre lorsqu'on est expert... A priori, vous êtes des étudiants en criminologie "sains" et responsables de vos actes, cela ne devrait donc poser aucune difficulté... Wink

Comme le dit François Laplantine, le soignant est toujours aussi soigné et le malade est toujours également non-malade. Les fous sont-ils donc toujours aussi aisément les autres? A méditer.

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Localisation : Uccle
Emploi : INCC
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mar 26 Fév - 1:29

A méditer en effet, car ce ne fut pas simple de réaliser cette ligne de vie, pour ma part...
Revenir en haut Aller en bas
Marie
membre en or
membre en or
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Age : 31
Localisation : Bruxelles
Emploi : enseignante
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mar 26 Fév - 1:49

Oui, ce n’est vraiment pas facile, c'est surtout émotionnellement éprouvant ... Cet exercice a même fait couler une larme... ^^
C’est intéressant de se poser la question pourquoi on met certains événements en premier sur la feuille ...
Revenir en haut Aller en bas
Valentine
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Localisation : Uccle
Emploi : INCC
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mar 26 Fév - 1:51

Exact
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mar 26 Fév - 22:53

Les infos pour les absents :

On est arrivé à la fin des slides.
La prochaine séance sera consacrée à la vision de la séquence sur gina ginette gina ginette enfin gina ou ginette ou les deux ou aucune ou ... heu... enfin venez nombreux et vous verrez ça.
Durée : 1 hr

Séquence suivie d'un débat pendant la deuxième heure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
Nora
membre en diamant
membre en diamant


Féminin Nombre de messages : 142
Age : 34
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mar 26 Fév - 23:32

Coprophage = qui se nourrit d’excréments. Du grec kopros qui veut dire « excrément ».
Scatophage = qui se nourrit d’excréments. Du grec skatos, génitif de skor qui signifie « excrément ».

Source : Le nouveau petit Robert 2008 Very Happy

On s'amuse en crimino Wink
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 27 Fév - 0:22

La scatophilie est une conduite érogène exploitant une attraction immodérée pour les déjections humaines (toutes les déjections comme je l'avais présenti : il ne s'agit pas ici de les manger mais, par exemple, d'être en contact avec les fluides, voyez Golden Shower dans la pratique BDSM...). La coprophilie est une pratique sexuelle qui consiste à manger ses excréments (ou à s'en enduire).

Bon appétit à ceux qui ne seraient pas encore passés à table!

Et nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises en ce qui concerne le jardin secret des curiosités humaines.

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Localisation : Uccle
Emploi : INCC
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 27 Fév - 1:56

J'adore les curiosités humaines, c'est passionnant!
Quelle imagination!
Vivement l'exploration de ce jardin secret!
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Sam 1 Mar - 15:49

J'ai déplacé la suite du sujet sur les perversionphilies Very Happy dans la rubrique divers afin de recadrer le but du présent sujet : les infos concernant ce cours.
Rappel : Toute question ou remarque en relation avec le cours de psychopatholigie peut être placée dans "le local de christopheadam".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
Valentine
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Localisation : Uccle
Emploi : INCC
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Sam 1 Mar - 18:16

Rabat joie Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Frenchie Stiwy
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 36
Localisation : Montréal, QC
Loisirs : noise pollution...
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Sam 1 Mar - 18:22

Valentine a écrit:
Rabat joie Laughing

A donf! LOL What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://www.endastband.com
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Sam 1 Mar - 19:39

STEF a écrit:
Les infos pour les absents :

On est arrivé à la fin des slides.
La prochaine séance sera consacrée à la vision de la séquence sur gina ginette gina ginette enfin gina ou ginette ou les deux ou aucune ou ... heu... enfin venez nombreux et vous verrez ça.
Durée : 1 hr

Séquence suivie d'un débat pendant la deuxième heure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
Frenchie Stiwy
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 36
Localisation : Montréal, QC
Loisirs : noise pollution...
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 5 Mar - 9:57

Reportage édifiant...la vie est parfois bien salope avec certain(e)s...ca fait réfléchir. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://www.endastband.com

crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 356
Age : 34
Localisation : Bruxelles/1030
Emploi : Je suis une obsédée compulsive
Loisirs : Boire, vomir, piquer , râler [censored] ...
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 5 Mar - 15:32

Frenchie Stiwy a écrit:
Reportage édifiant...la vie est parfois bien salope avec certain(e)s...ca fait réfléchir. Neutral

Malheureusement ... nez
Revenir en haut Aller en bas
Mousti
membre en or
membre en or
avatar

Féminin Nombre de messages : 98
Age : 47
Localisation : Sur le mont Kemmel
Emploi : spécialiste de la réanimation!!
Loisirs : j'en ai plus!
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: "Festen" Mar 11 Mar - 21:07

Voici quelques infos sur ce film culte qu'est "Festen"
" Festen" film danois du réalisateur Thomas Vinterberg
(Date de sortie : 1998)


"Helge Klingenfelt, patriarche d'une riche famille danoise, a soixante ans.
Pour fêter cet anniversaire, qui coïncide avec celui de la mort, l'année précédente, de sa fille Linda, il a convié à son manoir sa famille, ses enfants et petits-enfants ainsi que des proches.
Helge règne en potentat sur ce petit monde qui le craint et semble le respecter...
Réunion de famille qui va tourner au règlement de comptes..."
(en dire plus serait trop dévoiler !!)

Conçu dans le respect des principes et des règles du Dogme 95, manifeste rédigé en mars 1995 par les cinéastes danois Lars von Trier et Thomas Vinterberg, Festen a été tourné caméra vidéo à l'épaule, en décors et en lumière naturels.
Ainsi l'image a le grain un peu grossier des films d'amateurs, ce qui encourage le cinéaste à privilégier les plans rapprochés au détriment des plans d'ensemble, beaucoup moins nets

Avec ce mode de tournage et ce matériel, Festen, comme Les Idiots de Lars von Trier réalisé la même année, a toutes les apparences d'un reportage et se déroule sous les yeux du spectateur comme une tranche de vie surprise par une caméra indiscrète tenue par un cinéaste ignorant des développements de l'action, des motivations et des déplacements des protagonistes.
Bien sûr, ce n'est là qu'apparence : l'écriture du film - cent pages de scénario - a pris deux mois et demi; Vinterberg a ensuite passé deux mois avec ses acteurs pour élaborer leurs personnages; et le tournage, enfin, a duré aussi longtemps que celui d'un film hors Dogme. Mais le résultat, à l'écran, semble totalement improvisé.
C'est une réussite artistique exemplaire autant qu'originale - et, à ce titre, film clé du cinéma contemporain - Festen pointe toutefois les limites d'une certaine façon, celle du Dogme, de concevoir le septième art comme une sorte de théâtre (bien) filmé, aux intrigues ramassées dans l'espace et le temps et condamnées aux paroxysmes tragiques. D'ailleurs, Vinterberg n'envisage plus de s'y référer: « La fraîcheur aurait disparu et ne subsisterait que la redite. » (Ciné-passion)
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 12 Mar - 1:09

Merci!
Pour les amateurs de pièces de théâtre,
« A Chacun sa vérité », pièce dans laquelle ce que Pirandello veut remettre en question, ce sont nos trop faciles certitudes ; ces certitudes criminelles qui conduisent à l’intolérance : tous les bien-pensants de la ville voudraient pouvoir trouver une vérité et un coupable à emprisonner (un menteur ou du moins une folle).

Lisez donc ce génie qu'est Pirandello, proposant un véritable théâtre dans le théâtre, cette pièce est l'une des réflexions les plus profondes sur la vérité, au-delà de la vérité judiciaire.

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 12 Mar - 1:18

les slides 1 à 66
De 1 à 40 c'était affiché ci-avant.
De 41 à 66 ça cause de Ginette (théorie du 11 mars et après)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
Frenchie Stiwy
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Masculin Nombre de messages : 578
Age : 36
Localisation : Montréal, QC
Loisirs : noise pollution...
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 12 Mar - 2:32

FESTEN....un must!!! A voir, vraiment...

Merci Stef pour les slides. Tu déchires... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
http://www.endastband.com
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 12 Mar - 14:30

Chers étudiants,

N'ayant pu aller au bout de mon raisonnement hier, voici quelques compléments utiles pour saisir mes intentions de dépassement de la perspective étiologique dans l'interprétation du drame.

Si vous voulez bien entendre "pourquoi" dans trois sens :

1. Pourquoi indique une substitution : en lieu et place de quoi, en quel lieu survient le passage à l'acte et, en ayant lieu, quelle place prend-il, en remplacement, de quelles autres possibilités et dans quels rapports avec celles-ci?

2. Pourquoi doit aussi être pris dans un sens téléologique : en vue de quoi, vers quels buts, selon quelles finalités se produit-il, pour satisfaire à quoi?

3. Le troisième sens vise une rationalité, non d'ordre causal (à cause de quoi?) mais en raison de quoi, en fonction de quelle logique se produit ce qui ainsi se passe?

On peut encore complexifier : non plus pourquoi mais pour qui?....

Vous pouvez intégrer ce complément à vos notes, elles peuvent être utiles lors de l'examen.

Bien à vous,
C.A.
Revenir en haut Aller en bas
sophieRo
membre en diamant
membre en diamant
avatar

Féminin Nombre de messages : 106
Age : 34
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mar 18 Mar - 23:08

Alors ... quoi penser de l'expert et son expertise? scratch C'est une question qui peut être l'idée d'un débat intéressant. Twisted Evil Pour l'instant, moi, j'y suis très sceptique! On donne là le droit à une personne de juger ou d'analyser les actes d'une autre personne. Shocked En accordant ce droit à l'expert, la société croit donc qu'il est possible de connaître les vraies motivations d'une personne de passer à l'acte...

Et puis, aujourd'hui dans le cours on a un peu critiqué le juge. Mais ce juge, dont on dit qu'il interprète mal le jargon des psychologues (donc qu'il interprète par le sens commun), est-ce que c'est sa seule "faute" à lui? Est-ce que le psychologue n'a pas non plus sa (grande) part de responsabilité? Je suis d'avis que c'est son devoir d'éclaircir au mieux le juge dans un langage qui lui est compréhensible. Le pauvre juge ne sait pas être expert dans toutes les matières, les autres professionnels ont donc aussi leur part de responsabilité! Et je trouve aussi qu'il ne faut jamais généraliser. Il existe des juges qui se renseignent davantage sur les éléments de l'expertise. Aujourd'hui, j'ai eu l'impression qu'on généralisait un peu trop cet aspect du juge qui ne va pas au-delà de certaines idées développées dans une expertise.

Peut-être que quelqu'un a envie d'ajouter quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte
membre en or
membre en or
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 33
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 0:03

Je suis assez d'accord avec toi Sophie, les juges sont un peu rassemblés sous une même étiquette assez peu valorisante...pourtant j'ai du mal à croire que certains n'essayent pas de comprendre un peu mieux la personne qui se trouve en face d'eux puisque c'est un travail qui demande aussi d'avoir de l'empathie dans une certaine mesure.
Je trouve aussi rassurant qu'il accorde du crédit aux conclusions des experts même s'il ne faudrait pas pour autant qu'ils se retranchent derrière cela pour justifier leur décision, surtout si ils en font une mauvaise interprétation...
Et s'il a été reconnu qu'il est bien difficile de trancher et de poser un diagnostic nuancé, c'est tout de même à eux qu'il incombe de prendre une décision quant à l'avenir de la personne en question...
Revenir en haut Aller en bas
Nora
membre en diamant
membre en diamant


Féminin Nombre de messages : 142
Age : 34
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 1:59

Personnellement, je ne suis pas "sceptique" quant au métier et à l'utilité de l'expert et de son expertise (je parlerai de l'expert psychologue clinicien). Il donne un avis supplémentaire, une parole qui permet de mieux comprendre (et non d'expliquer, ou de juger) l'acte d'une personne à un moment donné. L'expert n'est pas quelqu'un qui analyse l'ensemble de la personne sur toute une vie, cela n'est pas possible, l'humain reste trop complexe pour cela.

En ce qui concerne le juge, c'est vrai qu'il est la cible de beaucoup de critiques... Je trouve aussi que l'expert psychologue a sa part de responsabilité : il est là pour aider le juge, non pas pour le noyer sous une avalanche de mots scientifiques, de jargon clinique.

Ce qui m'a par contre déjà interpellé, c'est que lors de certains procès, la lecture de l'expertise se faisait par le juge, sans que le psychologue ne soit là... Le juge peut alors aisément prendre ce qu'il lui convient dans le rapport.... Une expertise sur papier ne vaut rien en tant que tel, il me semble important que le psychologue fasse lui-même entendre ce qu'il a à dire.

Ensuite, je ne suis pas d'accord sur l'avantage qui a été décrit par rapport à l'âge des experts : les experts psychologues sont souvent jeunes, trop jeunes je trouve... La plupart sortent fraîchement de la faculté, avec donc peu d'expérience de stage. L'expertise est quelque chose de complexe ! Et elle a de grandes conséquences sur la vie d'un individu. Je ne trouve pas que cela soit une bonne idée de prendre de jeunes experts.
L'argument avancé disant que les jeunes prenaient plus de temps, se posaient plus de questions sur une étude de cas me semble douteuse.... Un psychologue, même avec des années de pratique derrière lui, si c'est un bon psychologue, gardera (si ce n'est qu'il l'améliorera même) ce questionnement perpétuel, cette faculté de douter et de prendre du temps pour l'analyse d'un cas... Je ne vois pas en quoi un jeune clinicien prendrait plus de temps sur une expertise qu'un clinicien plus expérimenté...
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 14:09

Chers étudiants,

Il est dommage de se mobiliser seulement sur ce Forum alors que hier la parole était ouverte... Comme quoi le dialogue n'est jamais chose aisée. A ce titre, Nora, je me suis sans doute mal fait comprendre car c'est exactement ce que j'ai voulu dire en affirmant qu'en plus que ce que vous soulignez la pratique n'était pas rentable... (La cotation d'un test - j'ai plus exactement parlé du Rorschach - prend plus de temps à un inexpérimenté).


Il ne s'agit pas de mettre tous les juges dans le même sac mais de questionner les dialogues de sourds entre juge et expert (c'est donc moins la faute des uns ou des autres que la relation difficile entre eux qui est visée), nombreux au demeurant (en matière de jeunesse, les choses sont différentes et le dialogue souvent constructif, d'après mon expérience). S'il faut aussi adapter son vocabulaire d'expert, cela n'est pas possible dans tous les cas car on risque alors de réduire la complexité du sujet.

Par ailleurs, comment expliquez-vous que la psychologie soit si peu enseignée en droit? Examinez les programmes et vous verrez que plus vous avancez dans la formation, la psychologie disparaît (elle n'est enseignée qu'en Bac 1 je crois). Or, vous trouvez un module philosophique, sociologique mais pas psychologique à titre de spécialisation. Il en va de même en psychologie où le droit n'est enseigné que sous l'angle de la déontologie.

D'un tout autre côté, je vous donne ici une anecdote qui vaut ce qu'elle vaut. Je donnais récemment cours en bach 2 d'un Master en Droit dans un cours de droit comparé où on m'a demandé de commenter la récente loi Sarkozi sur les mesures à prendre pour les détenus dits dangereux. Je clotûre mon cours par la formule suivante : "Quel est ce curieux destin qui vous-nous amène, peut-être futurs magistrats, à faire profession de juger les autres?" Et bien, je puis vous assurez que l'agressivité était très présente dans l'auditoire où je me suis entendu dire : "avec quoi venez-vous?" "Ce n'est pas une question qu'on doit se poser! C'est l'autre le coupable! Ne nous trompons pas...". La brillante collègue juriste suisse qui donne le cours magistral, ancienne avocate, est alors intervenue : "je pense qu'au contraire, c'est essentiel"; elle qui a pu faire l'expérience de tant de surdité de la part de ceux qui font profession de juger les autres. Je ne suis pas suspect ici d'un parti pris car vous savez combien il est important pour moi d'interroger nos choix professionnels, quels qu'ils soient.

Autre chose: si vous essayez de trouver la définition du concept de psychologie judiciaire, vous constaterez qu'elle renvoie au recours aux experts "psy" dans le système de justice et pas à la psychologie des juges ou du jugement...

Il est du reste aisé de critiquer lorsqu'on n'a pas été amené à pratiquer soi-même ni le droit ni l'expertise. On peut ainsi toujours produire un discours sur/sûr de manière extérieure. C'est ce que font les mauvais experts. Que retenir de positif de ce que vous avez entendu? Il me paraît que les propos ont été plus nuancés que ce que certains ici épinglent derrière leur "écran" (souvenez-vous de Devereux) d'ordinateur. Je pense que nous avons aussi critiqué les experts (et auto-critiqué nos interventions passées) : souvenez-vous de ce psychiatre qui choisit à son bon plaisir les planches du Rorschach... Ce qui est une grave erreur technique. Souvenez-vous de ce que Madame Demaere vous a dit sur les conséquences tragiques de son intervention... Souvenez-vous de ces experts qui écrivent psychopathe ou pervers dans leur rapport... Souvenez-vous de ce que je vous ai dit hier de ma malheureuse révélation de l'homosexualité d'un de mes "expertisés"...

J'ai invité une experte qui a pris le temps de venir, je pense aussi inviter plus tard un juge ou un ex-juge. Ainsi, vous aurez les deux positions.

Je vous recommande l'article suivant (puisque ça semble vous intéresser) : Jean KINABLE, "Les rapports entre responsabilité et culpabilité à propos/au jour de la psychopathologie" in F. DIGNEFFE, Th. MOREAU, La responsabilité et la responsabilisation dans la justice pénale, Larcier, De Boeck, 2006, 37-74. Les autres contributions de ce livre collectif sont aussi éclairantes.

Bravo pour le débat mais j'aimerais aussi que les "écrans tombent" et que le dialogue se fasse de vive voix.

Bien à vous,

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 14:38

Je me demande quel est l'intérêt de rendre une expertise dans un vocabulaire trop scientifique? Est-ce pour ne pas se mouiller ou est-ce pour laisser une grande interprétation?
Si sortir du langage scientifique risque de réduire la complexité du sujet, quel est l'intérêt de rendre un avis incompréhensible?
Coment peut-il y avoir un dialogue entre un juge et un expert qui ne parle pas la même langue?
Je crois que c'est humain : quand on ne comprend pas un langage et qu'on n'a pas le temps ou l'envie de l'apprendre ... on le zappe.

Il y a quelques années les jugements judiciaires étaient critiqués car Monsieur Toutlemonde ne pouvait pas les comprendre. Une des suites de l'affaire Dutroux a été de demander une justice mieux compréhensible. Les jugements ont été adaptés (en général). Pourquoi cela ne se ferait-il pas pour les expertises?

Si j'ai bien compris (j'étais absent hier) l'expert n'est pas toujours d'accord avec la décision finale du juge. Je trouve que le juge a une vue d'ensemble sur le cas, tandis que l'expert n'en voit qu'une partie. C'est donc logique que le jugement n'aille pas toujours dans le sens de l'expertise.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 14:45

Oui, vous n'étiez pas là hier, appelé à d'autres tâches, donc il m'est difficile de savoir à quoi vous faites référence.

Il ne s'agit pas de se situer dans deux extrêmes : langage hérmétique incompréhensible ou pur lieu commun mais de trouver les mots justes. Si vous avez déjà pratiqué l'expertise, vous devez savoir combien c'est difficile car certains mots sont condamnés d'avance... Je pense à nos catégories psychopathologiques que nous étudierons.

Par ailleurs, vos hypothèses, Stéphane, sont très pertinentes : se loger derrière un langage hermétique peut avoir une fonction défensive chez l'expert et ne susciter que des défenses chez le juge. Il en va de même lorsqu'on ne dit que des truismes dans le sens commun le plus plat, on peut aussi s'abriter derrière des banalités. Mais il est aussi possible que le juge, lisant un rapport très scientifique qu'il ne comprend pas, aille droit aux conclusions de l'expert (souvent ramassées) : le juge peut ainsi penser que l'expert connaît son métier et qu'il suffit de reprendre les conclusions car le reste est certainement très bon parce que très technique... C'est une autre dérive possible que j'ai souvent rencontrée : parce que c'est "scientifique", c'est bon... Nous savons tous que ce n'est pas vrai.

Je vous recommande l'article qui traite de ces questions dans le droit fil du cours. A cet égard, l'auteur pose la même question que Stéphane : quelles sont les conditions du dialogue, toujours très difficile? Il y répond aussi.

Si le juge a une vue d'ensemble sur le cas, il n'en voit jamais qu'une partie lui aussi (cf. mon cours sur la grille de lecture sélective), différente et incomparable.

La communication humaine est indissociable du malentendu que l'on soit juge ou expert n'y change rien.

Bien d'accord avec vous : quand on n'a pas le temps, qu'on ne prend pas le temps, rien n'est possible et, effectivement, on "zappe". Cela étant, que l'on soit juge ou expert, lorsqu'on "zappe", ce n'est pas nous qui en faisons les frais mais le justiciable.

L'expert peut ne pas être d'accord avec le juge que cela n'y changerait rien car le juge est souverain dans la décision... Le problème ne se pose donc pas, du moins à un niveau formel.

Je pense que je vais inviter un ex-juge (pas n'importe lequel, je vous laisse la surprise et j'espère qu'il acceptera) pour connaître sa position.

Bien à vous,

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Localisation : Uccle
Emploi : INCC
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 16:31

Si j'ai bien compris, je pense que dans une expertise on ne peut pas appeler un chat, un chat car ce chat n'est pas que chat (ou ça)! Je me comprends...j'espère que vous aussi!

Or, cette réduction risque fort de se produire lorsque l'on ne dispose pas des connaissances suffisantes en psychologie. Je suis donc persuadée qu'il serait très bénéfique que des cours de psychologie soient réellement organisés dans le programme des cours des facultés de droit. Pas nécessairement des cours très pointus bien sûr, mais en tout cas des cours qui permettraient aux futurs magistrats de nuancer et de relativiser les étiquettes simplistes.

Attention, cette "critique" se veut constructive, il ne s'agit pas, pour moi, de dire que les magistrats sont des nuls qui n'y connaissent rien au fonctionnement humain et qui ne s'y intéressent pas suffisamment! Je suis moi-même bachelière en droit donc je sais à peu près de quoi je parle.

J'ai toujours pensé que j'avais, en quelque sorte, des connaissances innées du fonctionnement humain ( Embarassed ). Or, mes études en criminologie me prouvent tous les jours le contraire. Le fait est que nous sommes tous des êtres humains (bravo pour la découverte) et que nous analysons tous un minimum nos actions, réactions et modes de penser. De ce fait, nous avons l'impression que nous comprenons les autres...qui fontionnent forcément comme nous...Or, c'est évidemment faux! Mais, sans certains cours qui nous ouvrent les yeux sur la complexité humaine, comment ne pas risquer de tomber dans ces simplifications.

Un petit exemple qui donnera à tout le monde l'occasion de se moquer un peu (ou beaucoup) de moi: lors du procès Dutroux & co, je me souviens avoir entendu qu'un expert avait dit que Dutroux était responsable mais psychopathe (ou psychopathe mais responsable). Je me suis alors demandée ce que voulait exactement dire "psychopathe" et surtout, pourquoi il était possible d'être atteind d'une pathologie psy et d'être responsable. Evidemment, je me suis vite rendue compte de mon ignorance...Enfin, bien sûr, les juges en connaissent bien plus que moi à cette époque, dieu merci!!!!

Enfin soit, tout ça pour dire qu'il est très compliqué de se comprendre quand on ne parle pas la même langue, car il me semble que c'est déjà difficile quand on parle la même. Je pense que cette difficulté est amplifiée par le fait que cette communication s'opère par le biais d'un "intermédiaire", à savoir, un rapport écrit, un écran d'ordinateur...Qui n'a jamais mal interprété les dires d'un ami (ou amie) sur msn???
Donc, il serait pas mal, je pense, que les magistrats et les experts aient de réelles discussions face à face, s'écoutent et s'entendent mutuellement.

M. Adam, vous me direz que ceci confirme le fait qu'il faudrait que l'on participe davantage au débat lors du cours. C'est vrai MAIS je pense que c'est intimidant pour certains et, surtout, je pense qu'on ne pense pas à tout ça tout de suite (sauf Pierre Smile ). Pour ma part, j'ai toujours besoin d'un peu de temps pour que le franc tombe, je continue d'y réfléchir par après et les idées de questions ou de réflexions m'apparaissent souvent après le cours. Je pense ne pas être la seule dans ce cas, j'espère...C'est de cette façon que je m'explique le succès rencontré par ce forum. De nombreux étudiants viennent y réagir, après réflexions, car ils savent que vous les lirez et que vous y répondrez.

Bien à vous tous et bon réfléchissement ( Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Thomas
membre en diamant
membre en diamant


Masculin Nombre de messages : 180
Age : 35
Localisation : XL
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 16:49

Je crois que c est certe qu'il faut donner des cours de psy en droit, mais de meme il faut donner des cours de droit en psycho. ce n'est qu'ainsi qu'on peut tenter d'arriver à une compréhension mutuelle.
Mais il faut aussi être conscient du fait qu'une formation n'est jamais complète. On ne peut pas dispenser tous les cours, dans une formation.
Il importe donc a chacun d'entre nous, de s'approprier des connaissances supplémentaire, dans les domaines qui nous concernent, qui nous intéressent et dans lesquels on travaille plus tard, .... .

Mais ce qu'il faut surtout éviter de faire est selon moi de "diaboliser" une branche.
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 16:51

C'est certain Valentine mais l'engagement dans la parole vive suppose aussi qu'on se dépasse soi-même ainsi que ses propres défenses. J'ai toujours dit que lorsqu'on pense dire des choses idiotes, elle ne le sont pas... Nous pouvons bien sûr continuer à débattre ici mais que cela ne nous freine pas à débattre ensemble de manière plus vivante.

C'est vrai aussi que les choses ne nous viennent que plus tard, après-coup, ce qui témoigne qu'elles ont "travaillées" en vous, ce qui est pour moi une forme d'encouragement. Cela étant, ce sont souvent les mêmes qui participent et je souhaiterais tant entendre les plus timides, réservés ou trop critiques que pour communiquer car, ainsi que je le constate sur ce Forum où leur prose est plus prolixe dans d'autres postes, leurs réactions seraient précieuses.

Il me semble d'ailleurs que ceux qui soulèvent le débat ici sont ceux qui y ont participé hier... à peu près.

Si le débat ne sert qu'à une même minorité, je trouve que cette méthode est très peu efficiente. J'ai la faiblesse de penser que tout un chacun a un avis sur les thèmes abordés.

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 16:52

Bien d'accord avec vous Thomas : vous devenez clinicien ma parole!
C.A.
Revenir en haut Aller en bas
Valentine
crimino obsessionnel compulsif
crimino obsessionnel compulsif
avatar

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Localisation : Uccle
Emploi : INCC
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 17:37

Sans doute que chacun a un avis, ou du moins la grande majorité mais peut-être que certains ont peur de ne pas parvenir à s'exprimer comme ils le voudraient, à se faire comprendre!

Je pense qu'en laissant le temps au temps, certains oseront peut-être davantage. D'ailleurs, cela s'adresse à moi aussi bien sûr. Smile
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 19 Mar - 20:36

Si on ne parlait que pour se faire comprendre (point de vue exclusivement pragmatique), je crois que l'on deviendrait tous muets et crains fort que l'on ne doive écarter une grande partie des oeuvres de ce bas-monde, tant la poésie que le cinéma ou l'art pictural, particulièrement celles qui sont incompréhensibles. C'est dans le débat, le malentendu, l'incompréhension et les écarts de compréhension que la parole circule le plus authentiquement. Je pense qu'à l'inverse il faut avoir peur d'être trop vite compris... Enfin, ceci est un autre débat. Wink

C.A.
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mer 16 Avr - 0:07

Cours : CRIM-C-408 : Psychopathologie criminelle - M. C. Adam

Les cours suivants auront lieu le mardi de 10 à 12 h à partir du 22 avril

LOCAL AW1.120


Cela veut dire que c'est en plus du cours du mardi à 16 hr!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
Auré
membre en diamant
membre en diamant


Féminin Nombre de messages : 152
Age : 33
Localisation : quelque part
Emploi : Rêver à mon diplôme
Loisirs : Pas l'temps chui en retard en retard.....
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Dim 20 Avr - 13:27

est ce que qqun sait quand aurons nous la suite des slides ?
Revenir en haut Aller en bas
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Dim 20 Avr - 14:55

Bonjour,

Je vais corriger les slides et donnerai le cours dans son dernier état d'avancement (chapitre 1 : les troubles du contact) lors du prochain cours. Je prépare également une version papier qui sera disponible avant le blocus, il s'agit d'une première ébauche d'un syllabus. Cette version sera déposée à la coopérative.

Bien à vous,
C.A.
Revenir en haut Aller en bas
Auré
membre en diamant
membre en diamant


Féminin Nombre de messages : 152
Age : 33
Localisation : quelque part
Emploi : Rêver à mon diplôme
Loisirs : Pas l'temps chui en retard en retard.....
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Lun 21 Avr - 0:21

un grand merci !
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance Mar 22 Avr - 23:24

Voici les slides tant attendu

Chpaitre 1 : les troubles du contact 71 pages
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pyschopathologie et délinquance

Revenir en haut Aller en bas
 

Pyschopathologie et délinquance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
criminolo-J :: ARCHIVES :: Crimino (1ère) 2007/2008-