criminolo-J

Site des étudiants de l'école de criminologie de l'ULB
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intervention lors des cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Intervention lors des cours Mar 15 Avr - 22:22

Cher Christophe,

Il y a quelques semaines vous nous faisiez le petit reproche d'un manque (ou faible) participation lors de la venue de votre invitée et d'une participation rétroactive sur ce forum.

J'y apporte mon commentaire.

Lors des cours ce sont quasi toujours les mêmes qui répondent à vos sollicitations. Loin de moi l'idée de les critiquer et je les remercie d'exister.
Mais ne trouvez-vous pas que c'est indicatif? Je veux dire : Est-ce que cela ne montre pas que certains sont plus à l'aise en public (ou oralement) que d'autres?
Cela n'empêche pas les 'taiseux' (dont je fais partie)de réfléchir à vos propos et de s'exprimer par écrit car ils se sentent plus à l'aise en réagissant de cette manière.

Cet aprem, lors de l'exercice du Rorschach, j'ai presque failli intervenir pour donner ma vision de la tache. Mais vous avez, involontairement, sorti le mot qu'il ne fallait pas : "atypique".
Un autre prof m'ayant dit la même chose lors d'une soirée quelques peu arrosée :gliouglou: , je me suis dit que si je l'ouvrais :hippob: j'aurais définitivement cette étiquette et risquerais d'en être stigmatisé.

La question me taraude depuis cet après-midi, mais il faut que je la sorte sinon je risque de devenir encore plus dysrythmique que je ne le suis.
Dans la tache, j'ai vu un lapin dont on avait ouvert le ventre et étiré la peau sur les côtés.
Est-ce un signe de dépression?


Dernière édition par STEF le Mar 15 Avr - 23:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Intervention lors des cours Mar 15 Avr - 23:39

Cher Stéphane,

Une réponse atypique au Rorschach ne fait pas de vous un être atypique... Et atypique n'est pas un adjectif stigmatisant, en tous cas pour Rorschach (pour mes collègues, je n'en sais rien). On ne peut jamais déterminer ce qu'il en serait d'une dépression à une seule planche et mon idée consistait à illustrer une réponse de type typiquement maniaque... Pour concrétiser mon propos.
Pour le savoir, il eut fallu passer l'ensemble de l'épreuve dans des conditions précises et très exigeantes.
Pour quand même vous répondre, il arrive qu'on donne votre réponse à une autre planche, la VI. Cette réponse n'a rien de dysphorique à première vue... Il s'agit d'une bonne forme (le lapin est plausible à la planche V et souvent reconnu). Mais rien n'est moins sûr et les données manquent pour vérifier cette hypothèse relative à la dysphorie.
La planche VII (une autre) est en général plus propice à évoquer des humeurs dépressives mais c'est toujours sur l'ensemble des données qu'il faut examiner l'hypothèse. Pour le reste, vous savez qu'on peut aussi être "cloué au lit" (comme le clinophile), comme un lapin peut être cloué à une planche... Métaphore? Qui sait? On pourrait suspecter une réponse Clob (Clair-obscur), influencée par l'aspect massif de l'engramme et la couleur noire mais ce n'est pas du tout certain. Ce type de réponse témoignerait d'une certaine sensibilité au noir et aux humeurs dépressives.

Si votre tendance avait été maniaque à cette planche, vous vous seriez bien moqué de savoir ce qu'on aurait pensé de vous : vous auriez répondu très librement et... indépendamment des autres. Sur point, je suis moins dubitatif Wink

Vous verrez dans la suite du cours que la dépression peut aussi être contre-carrée par des comportements euphoriques et maniaques.

Enfin, votre réticence à évoquer pourrait aussi faire écho à ce lapin qu'on dissèque : ce pauvre petit lapin risquerait-il de montrer ce qu'il a dans le ventre? Autrement dit, oserait-il se livrer à quelque connaissance de son intériorité de la part d'un autre?

Bien à vous,
C.A.
Revenir en haut Aller en bas
Emy
membre en diamant
membre en diamant
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 31
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Intervention lors des cours Mer 16 Avr - 13:29

Héhé voilà steph analysé! Mais ne t'inquiètes pas pour ta dépression, moi j'ai tous les symptômes! J'ai eu l'impression que le cours de mardi était mon auto-analyse (veut pas se lever, sait pas dormir, mange n'importe quand, ...)! Et si on fait un cours sur la perversité ça sera au tour Pierre (mdr)! Nous sommes tous des grands malades, donc pas de stress...
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Intervention lors des cours Mer 16 Avr - 13:40

christopheadam a écrit:

Enfin, votre réticence à évoquer pourrait aussi faire écho à ce lapin qu'on dissèque : ce pauvre petit lapin risquerait-il de montrer ce qu'il a dans le ventre? Autrement dit, oserait-il se livrer à quelque connaissance de son intériorité de la part d'un autre?

Au lieu d"oser", j'aurais dit : Pourquoi doit-il livrer son intériorité et à qui?

Dans les expertises, je crois qu'il n'est pas question d'oser mais d'obligation et comme vous l'avez déjà dit on s'extériorise parfois pour plaire et aller dans le sens de ce qu'on attend de nous ou de ce qu'on peut apporter à l'observateur.

Ici le lapin n'a pas le choix, on le suppose mort et on ne lui demande pas son avis sur la possibilkité d'etre examiné ou non.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Intervention lors des cours Mer 16 Avr - 14:26

Emy a écrit:
Héhé voilà steph analysé! .

Celui qui veut m'analyser risque de tomber dans la dépression :diabolo:

Je suis dépressif je le sais très bien, je le reconnais et je l'avoue publiquement !
zinzin
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Intervention lors des cours Mer 16 Avr - 15:44

Beau réajustement de l'interprétation Stéphane ! Je suis heureux de voir que le lapin n'était plus vivant après qu'on lui ait ouvert le ventre! Twisted Evil Par ailleurs, loin de moi l'idée de vous expertiser! Le cadre de l'auditoire étant peu pratique. Et merci de vous prêter au jeu! Mes dernières associations (produites tard le soir à une heure où les maniaques et les dépressifs ne dorment pas) faisaient bien entendu appel à votre sens de l'humour, mot de même racine étymologique qu'humeur.

Ce qui est assez fascinant dans votre demande d'avis sur votre réponse, après-coup, c'est son aspect paradoxal car vous ne vous refusez pas à livrer votre réponse sur ce Forum qui risquerait aussi de conduire à ce que vous vouliez précisemment éviter. Je suis d'ailleurs heureux de constater qu'en dessous de votre nom vous n'ayez pas tardé à intégrer vous-même le stigmate - opération très goffmanienne - qui vous a, dites-vous, été attribué lors d'une soirée arrosée Laughing par quelqu'un qui, si mes sources sont fiables, se "cache" derrière un pseudo... Cool Une sorte de Mata Hari de la criminologie belge...

Sur la question du choix : je ne suis pas tout à fait d'accord, il faudrait un plus long débat entre nous (venez aux prochaines heures de permanence si vous le pouvez) car l'on rencontre souvent soit des moments extrêmes de résistances de la part des "expertisés", soit même des refus d'expertise : ce qui rend l'expertise tout aussi intéressante pour autant qu'on les intègre dans la discussion. Le refus étant encore ce qui reste de liberté à quelqu'un.

C'est bon signe qu'on se trouve des symptômes, c'est la bonne voie pour s'identifier aux possibles malades...

Pour le reste, je le rappelle : une réponse dépressive, maniaque ou même sadique peut être produite par quelqu'un de "normal" voire de malade qui n'est ni dépressif, ni sadique, ni maniaque.

Nous sommes tous effectivement des "malades" - nous qualifier de "grands" supposeraient un léger délire mégalomaniaque Wink - comme Monsieur et Madame "tout le monde" qui se risquent, comme vous le faites ici, à ne pas oublier leur humanité et fragilité. Merci! Nous progressons.

Smile
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Intervention lors des cours Ven 18 Avr - 16:56

Alors,...
disons que pour le lapin au moment de ma 1ère réflexion, je n'ai pas pensé au fait qu'il soit mort ou vivant (ni noir, ni évanescent), juste ouvert Laughing

Pour l'application de la théorie de Goffman, il suffit d'ouvrir les yeux pour voir la différence avec l'étudiant quételésien, ce n'est pas une question d'intériorité. J'assume et je m'en porte assez bien.

Vous m'excuserez pour les permanences mais mon emploi du temps est quelque peu saturé ces derniers temps.

Subir une expertise ne me tente absolument pas, disons que je suis dans la catégorie "refus d'expertise" ... et de conversations pouvant y amener.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
christopheadam
Prof
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 46
Date d'inscription : 13/10/2007

MessageSujet: Re: Intervention lors des cours Ven 18 Avr - 18:13

Vous m'excuserez mais la prochaine fois, je réserverai mes réponses à toute question de fond relative à la compréhension du cours et à sa bonne organisation.
Pour les questions plus périphériques qui n'auraient pas été abordées lors des cours et des séquences plus interactives, je ne pourrai leur donner suite. J'espère ainsi éviter les nombreux malentendus quant à l'idée que j'"analyserais" ou "expertiserais" les étudiants, mes cours ont une dimension ludique pour faire passer un certain nombre de choses souvent difficiles et tragiques. Je pense également qu'une majorité aura compris cette optique.
Il me paraît que les forum internet, comme toujours, prêtent à des interprétations erronées et rendent peu aisée la communication du ton humoristique dans lequel les messages sont adressés.
A l'avenir, je me ferai donc plus discret et formel. Il est vrai que je pourrais passer mon temps à autre chose qu'à nourrir un dialogue artificiel. Je recevrai donc volontiers les étudiants dans le cadre des permanences et ferai bon usage du site pour compléter ou diffuser une information.

Merci de votre bonne compréhension à tous.
Bien à vous,
C.A.
Revenir en haut Aller en bas
STEF
Admin à la retraite
avatar

Masculin Nombre de messages : 1284
Age : 84
Localisation : Lanus (Argentine)
Emploi : Chef Logistique
Loisirs : tortures, maltraitances, etc.
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Intervention lors des cours Ven 18 Avr - 20:28

Heu...à voir votre réponse, vous vous méprenez sur mes intentions. Enfin si je comprends bien scratch

J'avais bien compris que je ne subissais pas une expertise et il n'y aucun sous entendu dans mes réponses.

Je viens de relire ce que j'avais écrit et c'est vrai que le ton de chaque phrase peut être interprétée différement suivant qu'on soit l'auteur ou le lecteur.
Mais j'étais dans le même ton que celui du départ.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fedasil.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intervention lors des cours

Revenir en haut Aller en bas
 

Intervention lors des cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
criminolo-J :: ARCHIVES :: Le local de christopheadam 2007/2008-